Custom Dates

Dates

For instance, 1763-01
For instance, 1888-12
Showing 1 - 25 of 33 results

Pages

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 16 Apr. 1816

Je Suis Enchanté, mon cher trist, que Vous Soyez Devenu plus raisonnable et que vous ayez abandonné vos projéts gigantesques d’Embrasser une profession pour laquelle, je pense, vous n’êtes jamais né, et qui d’ailleurs n’offre dans tous les tems que L’aspect de toutes les vicissitudes de La Vie....

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 25 Jan. 1818

Le Jour De La réception De La Lettre que vous ecrivez à V. maman Sous la date Du 22. Decembre dernier j’ai Reçu de La ville Les deux checks que j’avais demandés De $250. chaque: je ne perds point de tems à vous les envoyer, dans la crainte que vous ne Soyiez dans un pressant besoin; ce qui est...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 8 Mar. 1818

ayant appris par la Lettre que vous ecrivez à V. maman que vous aviez perdu votre malle: je joins Sous le pli de La présente Deux coupons de deux Billets de $50. cette petite Somme pourra vous mettre à même de Vous faire faire de Suite les objets les plus nécéssaires; je vous enverrai Dans le Ct...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 10 Apr. 1818

depuis Deux Jours, mon cher trist, je Suis à La Nlle orléans: j’ai laissé Votre maman et Julien chez me habine où je Les prendrai à mon Retour: j’espère que ce petit voyage contribuera au rétablissement de notre chère mary qui depuis 3—ou 4—mois a une fièvre lente que rien a pû Encore faire...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 15 June 1818

Depuis trois mois, Sans éxagération, nous Sommes ici Sans pluie ou du moins Le peu que nous En avons Eue a Suffi à peine à abattre la poussière: je m’attendais cette année à faire une grande plantation et Elle était même déjà faitte; mais à mon retour de La ville, c’est à dire, Vers La fin d...

Etienne St. Julien de Tournillon to Hore Browse Trist, 27 Jan. 1819

les années Se Suivent et ne Se ressemblent pas, mon cher Browse, c’est un vieil adage, dont malheureusement je ne reconnais que trop la vérité: les éléments ne Se Sont point conjurés contre nous, mais un nous a manquë; le printems et l’été Se Sont passés Sans pluie c’est ce qui nous a causé le...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 24 Feb. 1819

ma De lettre écrite à votre frère Renfermait deux checks de $300. chaque dont un à votre ordre: d’âprès le désir que vous aviez manifesté à votre maman dans une de vos lettres j’ai envoyé à Browse celui qui vous était destiné: j’espère que le tout Sera arrivé à Sa destination, c’est ce que j...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 20 Apr. 1819

Je vois avec peine, mon cher trist, que vous vous plaignez dans votre lettre du 3. ul. de ne recevoir des nouvelles de personne, “je crois” dites-Vous, “que tout le monde m’a abandonné depuis que je Suis ici”; nous Sommes bien loin de partager cette croyance, et tant S’En faut, que je puis...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 8 July 1819

je viens, enfin, mon cher trist, âprès une attente d’un mois de recevoir un petit check De La N. o. tiré Par V. nolte—et C. Sur une maison très solide De philadelphie: je l’ai desuite acheminé à Votre frère lui observant: que je n’avais pû pour le moment me procurer une plus forte Somme, ce check...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 21 Aug. 1819

Votre lettre Du 14. De L’expiré m’a causée La plus Vive inquiétude; je me Suis, immédiatement la reception, occuppé De me procurer de L’argent mais toutes mes démarches ont été infructueuses. il ne m’a pas été possible d’emprunter même au plus haut interêt: j’ai envoyé à votre frère dans les...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 5 Feb. 1820

aujourd’huy 5. fevrier je reçois votre lettre Du 3. de l’expiré: Je vois avec peine que celles que je vous écris ne Vous parviennent pas: Depuis le mois D’octobre je vous En ai adressées trois, Deux contenant deux checks de $150. chaque et plus deux lettres de mes Correspondants à la ne or. pour...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 5 Feb. 1820

aujourd’huy 5. fevrier je reçois votre lettre Du 3. de l’expiré: Je vois avec peine que celles que je vous écris ne Vous parviennent pas: Depuis le mois D’octobre je vous En ai adressées trois, Deux contenant deux checks de $150. chaque et plus deux lettres de mes Correspondants à la ne or. pour...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 24 Mar. 1820

La Lenteur que j’ai mise, L’année dre a Vous envoyer Vos fonds a dû vous faire Soupçoner que j’étais comme tant d’autres dans une disette d’Espèces qui, ici comme ailleurs, ne Se fait malheureusement que trop Sentir. le produit, de nos récoltes quoiqu’abondantes, nous Laisse à peine de quoi...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 24 Mar. 1820

La Lenteur que j’ai mise, L’année dre a Vous envoyer Vos fonds a dû vous faire Soupçoner que j’étais comme tant d’autres dans une disette d’Espèces qui, ici comme ailleurs, ne Se fait malheureusement que trop Sentir. le produit, de nos récoltes quoiqu’abondantes, nous Laisse à peine de quoi...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 20 July 1820

Depuis La réception de Votre lettre du 20. avril ul. j’ai eu plusieurs accès de fièvre qui m’ont Confinés pendant deux Semaines dans la maison; le voisin est, très-à-propos, venu à mon aide et j’ai été très Satisfait de Sa manière de me traiter; ma fièvre dont l’intensité allait Journelement...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 16 Aug. 1820

je reçois votre Lettre du 20. Juillet ul. il y a Sans doute qque fatalité attachée à la reception de ce check de $150. Dont le montant devrait être à votre disposition depuis plus de 8–mois; et je vous avoue que Si je me trouvais dans une toute autre position, j’enverrais promener les tireurs et...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 28 Nov. 1820

nous avons été pendant près De trois Semaines Dans une bien pénible perplexité: notre Chère marie louise En jouant Dans la chambre De sa g-maman a fait une chûte, Dont les Suites ont été bien funestes, puisqu’il y a Eu une fracture. Le Deur m. que nous avons de Suite Envoyé chercher a d’abord...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 26 Jan. 1821

Enfin, mon cher trist, j’ai le plaisir de Vous annoncer, par cette présente, L’envoi De Votre Sabre et De Votre épée, par le navire phoebé ann, ci-Joint Vous En trouverez le Connaissement: comme La Caisse qui renferme ces objets a été Sujette depuis Son départ De France à plusieurs inconvénients;...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas P. Trist, 8 May 1821

âprès un Silence de Deux mois nous Venons Enfin D’avoir une Lettre De Browse, elle n’a pas peu contribué à mettre votre maman dans Son assiète naturelle Surtout d’âprès les nouvelles de L’indisposition de Votre frère pour lequel elle était dans une inquiétude mortelle; mais Enfin tout s’est...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 21 Aug. 1821

Lors de L’arrivée de Votre lettre Du 18. ul. Votre maman était dans un état de faiblesse et de convalescence: elle est tombée malade le 10. du Ct au premier accès de fièvre j’ai, de Suite, envoyé chercher le medecin; il a administré qques remèdes qui, âprès trois accès ont commencé à opérer, et...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 22 Sept. 1821

Sous ce pli Vous avez un chek De 294.12/100. le bureau D’escompte à la N.O. ayant fait une retenue De 2.P/00.: a reduit le chek primitif qui était de $300. à cette Somme; nous avons présumés que c’était le moyen le plus Sur et En même tems le plus facile de Vous faire toucher incontinent cet...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 1 Dec. 1822

mon cher trist. âprès avoir mûrement réfléchi et pris L’avis de plusieurs personnes nous ne Saurions différer de faire notre encaisse: nos affaires en Sont au point que, Si malheureusement nous manquions notre récolte L’année prochaine il nous Serait impossible de trouver à renouveler nos Billets...

Etienne St. Julien de Tournillon to Nicholas Philip Trist, 4 Dec. 1822

c’est le Coeur navré de Douleur que je Vous écris: je Viens De remettre à antoine Le même avec lequel je Suis descendu une lettre pour Vous: il faut aussi-tôt Son arrivée que Vous partiez avec les nègres que j’ai achetés L’ann Cette année: faites En Sorte qu’ils Soient le plus aussi propres que...

Pages